• Grande fratrie : Les enfants de Charles BOUTTET et Aymée BOURASSIN

    Au cours de mes recherches dans l'état civil de la commune de Givraines (Loiret), concentrant mes recherches sur le patronyme BOUTET / BOUTTET (très présent), je retrouve la trace de mon très lointain aïeul, Charles BOUTET (Sosa 2886). 
    Je suis au XVIIème et la recherche est laborieuse tant l'écriture est compliquée à déchiffrer. Par économie de papier, très cher à l'époque, les actes sont inscrits l'un dernière l'autre avec des marges très serrées, ce qui ajoute une difficulté. Sans compter l'économie de mots.


    Néanmoins je retrouve la trace du mariage de Charles BOUTET, inscrit au registre le 16 février 1672 à Givraines. Il a 28 ans et sa jeune épouse, Marie Aymée (ou Edmée) BOURASSIN n'a que 16 ans. [Leur âge a été calculé d'après leurs actes de naissance].

    Grande fratrie : Les enfants de Charles BOUTTET et Aymée BOURASSIN
    Acte de mariage de Charles BOUTET et Aymée BOURASSIN - 1672 - État Civil du Loiret (p.94)

    Famille très nombreuse...

    Au fil des pages, je vais ensuite me lancer dans la recherches de leurs enfants... le premier arrive très vite, un garçon qui nait le 26 janvier 1673 qu'ils nommeront Pierre. Il sera suivit de Charles (né le 26 avril 1674) ; Georges (né le 23 juillet 1676) et Estienne (né 12 novembre 1679).

    Un mois plus tard, le petit Charles meurt à l'âge de trois ans. Le prochain enfant à naître est donc appelé Charles lui aussi - la persistance à vouloir conserver un prénom en plus du patronyme dans la famille est forte, le principe est très courant à l'époque mais nous paraît inconcevable aujourd'hui.
    L'autre Charles nait le 14 janvier 1681 et ne sera pas le dernier de la fratrie...
    Un sixième garçon, nommé Germain viendra au monde le 30 janvier 1683.
    La première fille de la fratrie, Madeleine, arrivera ensuite le 20 août 1684 et sera suivie de deux autres garçons : François (né le 23 juin 1686) et Toussaint (né le 1 août 1688).

    Après neuf grossesses et avec huit enfants à la maison, Charles et Aymée aurait pu s'arrêter là... mais non, la famille continue de s'agrandir. Le 12 mars 1690 Aymée met au monde des jumeaux, Jacques et Anne. Malheureusement ils mourront tous les deux en bas âge à quelques jours d'intervalle. D'abord Anne le treize septembre 1691, puis son frère Jacques, le 24 septembre 1691.

    Un fils nommé Jean serait ensuite né vers 1691. Si je n'ai pas (encore) retrouvé son acte de naissance mais j'ai son acte de décès, inscrit au registre de la commune le 22 octobre 1698, il avait 7 ans.

    Une troisième fille vient agrandir un peu plus la fratrie, Jeanne est baptisée à Givraines le 10 mars 1692 mais décèdera en bas âge en novembre de la même année.

    Arrive ensuite une deuxième paire de jumeaux pour Aymée et Charles. Deux garçons, Aignan et Victor arrivent dans le foyer le 11 octobre 1693. La encore ils ne vivront pas. Victor ne survivra que deux jours et son frère deux mois.

    Un autre fils naîtra le 26 septembre 1694 et portera aussi le prénom Aignan comme son frère décédé un an plus tôt. Mais l'enfant décède le lendemain.

    Deux filles suivront encore. Barbe nait le 26 février 1696 puis sa soeur Françoise le 11 février 1699.

    Cette suite impressionnante de naissances s'achèvera enfin en 1700 avec la naissance d'un dernier garçon, Noël, qui nait le 14 février 1700.

    Le bilan d'une vie...

    En cette année 1700, leur mère, Aymée a alors 44 ans et son mari Charles 57 ans.
    Elle a supporté 17 grossesses sur une période de 27 ans et aura mis au monde 19 enfants. Neuf de leurs enfants sont morts en bas âge. Toutefois je n'ai encore pas trouvé la date de décès de Georges et Estienne BOUTET.
    En 1700, 10 (ou 8 tant que je n'aurais pas retrouvé leur trace) sont donc en vie.

    Le 8 septembre 1718, Charles BOUTET est inhumé à Givraines, à l'âge de 75 ans.
    "soixante et quinze ans, trois mois et trois semaines", précise le curé... à cet âge et surtout à cette époque, sans doute que cela compte !

    Grande fratrie : Les enfants de Charles BOUTTET et Aymée BOURASSIN
    Acte de décès de Charles BOUTET - État Civil du Loiret

    Son épouse, le rejoindra quinze ans plus tard, le 6 mars 1733, elle avait 79 ans.

    Grande fratrie : Les enfants de Charles BOUTTET et Aymée BOURASSIN
    Acte de décès Aiméé BOURASSIN - État Civil du Loiret

    L'acte de décès précise la présence de "Pierre, Charles, François et Noël Boutet, ses enfants, [et] de plusieurs autres parents et amis qui ont déclaré ne savoir signer"

    Dans l'intervalle, Aymée aura pu assister au mariage de sept de ses enfants. Et plusieurs d'entre eux, par les différentes alliances au fils des siècles, s'avèreront être mes ancêtres directs. Ils sont un peu la "fratrie originelle" pour cette branche !

    Suite de mariages et pour moi... cousinages en série !

    Pierre BOUTET, le premier né de la fratrie se marie à 27 ans avec Françoise COUTURE le 25 janvier 1701, alors même que son dernier petit frère fêtera bientôt son premier anniversaire. Ils auront huit enfants.

    Son frère Charles BOUTET, devient vigneron et se marie à 26 ans, avec Anne PERCHERON le 5 décembre 1707. Ils sont l'un et l'autre mes sosas 1492 et 1493. Mais aussi, par le méli-mélo des cousinages au fil des générations, mes sosas 2944 et 2945 ! (Je parlerais des implexes dans un prochain article...). Deux de leurs quatre enfants en effet, comptent parmi ancêtres directs.

    Sa soeur Madeleine BOUTET se marie la même année le 22 novembre 1707 à Givraines avec Jean GUAIN à l'âge de 23 ans.

    François BOUTET épouse le 23 novembre 1711 Marie BERTHIER à Echilleuses (Loiret).

    Toussaint BOUTET - qui est, lui aussi, l'un des mes ancêtres direct, mon sosa 1448 - se marie avec Catherine LAROCHE (ma sosa 1449) le 7 février 1713, toujours à Givraines. Je lui ai trouvé pour l'instant deux enfants.

    Sa soeur, Barbe BOUTET - également l'une de mes ancêtres directe, ma sosa 1443 - se marie le 16 février 1722 à Givraines avec Jean CHAUMERAT. Ils auront six enfants.

    Le mariage de Françoise BOUTET avec Louis BOURDEAU sera célébré à Givraines le 3 février 1730.

    Enfin, le petit dernier, Noël BOUTET se mariera avec Anne BOURASSIN le 22 septembre 1733. J'ai retrouvé pour le moment, cinq enfants nés de ce couple.

    Bien entendu, comment ne pas remarquer que son épouse, porte le même patronyme que sa mère ? Et puis l'un des frères de Anne s'avère être aussi l'un de mes ancêtres direct, et porte le numéro Sosa 722.

    Sur une commune comme Givraines, où les familles ont peu ou pas du tout bougé, rien d'étonnant à retrouver autant de recoupements à partir d'une fratrie si nombreuses et si lointaine dans le temps. Quel est donc le lien de parenté entre Noël BOUTET et Anne BOURASSIN ? Il n'est pas si évident, pas besoin d'une quelconque dispense pour ce mariage.

    Grande fratrie : Les enfants de Charles BOUTTET et Aymée BOURASSIN
    Le lien de parenté entre Noël BOUTET et Anne BOURASSIN (via Généatique)

    => BOUTET Noël (° 1700) est le fils de BOUTET Charles (° 1643 + 1718), qui est aussi le père de BOUTET Pierre (° 1673 + 1743), père de BOUTET François (° 1708 + 1749), qui est le conjoint de BOURASSIN Marguerite, la fille de BOURASSIN Louis (° 1674 + 1743), qui se trouve être est aussi le père de BOURASSIN Anne (° 1706).

    Pour résumer plus simplement, Anne BOURASSIN et la soeur de la nièce par alliance de Noël BOUTET.

    Bien sûr, un cousinage entre le beau-père et la mère de Noël n'est pas à exclure non plus, mais je n'ai pas encore exploré cette possibilité. Toutefois, Louis BOURASSIN est quand même mon sosa 1444 et l'une de ses soeurs (la tante de Anne BOURASSIN) est aussi une de mes aïeule directe et porte le numéro sosa 1461. Vous arrivez à suivre ? Ne vous en fait pas, je m'y perds très souvent parmi mes ancêtres de Givraines. Dans ces moments là, je remercie mon logiciel de généalogie qui créait les différents liens à ma place...

    Il me reste aujourd'hui à retrouver la descendance complète de tous les enfants de Charles et Aymée... il y a fort à parier que je raccorderais d'autres branches à celle-ci !
    Je dois aussi retrouver la trace de Georges et Étienne, pour lesquels je n'ai que l'acte de naissance.


    A noter qu'il y a une autre famille BOUTET-BOURASSIN à Givraines à cette même période : Charles et Louise qui ont eu 3 enfants
    Louise, née le 24 avril 1679
    Marie, née le 7 juillet 1684
    Pierre, né le 6 novembre 1686



  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Janvier à 16:28
    Christelle Gomes
    Impressionnante fratrie en effet !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :